La règle de deux (Soccer Canada) 13.6.


L’objectif de la règle de deux de l’Association canadienne des entraîneurs exige la présence de deux personnes responsables en tout temps. Ces personnes responsables doivent être :
• Vérifiées selon la procédure de la vérification judiciaire;
• Certifiées selon son club et son association régionale;
• Formées par le PNCE : théorie A, B ou encore Éthique;
• Détiennent un passeport valide pour l’année en cours et enregistrées auprès du club de soccer Delta.


Les interactions individuelles entre une personne responsable et un athlète doivent être évitéesen toutes circonstances sauf en cas d’urgence médicale. Cette règle vise la protection des athlètes mineurs dans des situations potentiellement vulnérables en assurant ue plus d’un adulte soit présent. Elle représente l’une des actions principales de la Personne-ressource en charge de la sécurité des enfants.

 

 

 

Les lignes directrices


La personne-ressource pour la sécurité des enfants suivra la règle de deux et orientera les actions de recrutement des entraîneurs et éducateurs dans sa conformité. Par :

• Le suivi des formations PNCE (Certification obligatoire);
• Une participation active au recrutement des entraîneurs, éducateurs et personnels d’équipe;
• Le suivi des formations en ligne nécessaire pour assurer un niveau de sécurité accru chez les athlètes;
• Dispenser des séances d’information à ce sujet;
• Jouer un rôle important dans la communication destinée aux parents et aux athlètes pour diffuser la bonne information.

 

Les spécifications selon le lieu de rencontre


1- Les voyages d’équipes :

Lors des voyages d’équipes ou des déplacements vers une compétition, il est important de s’assurer que :
• Les personnes en autorité ne peuvent être seules dans une voiture avec un athlète mineur à moins qu’il soit son parent ou son tuteur légal;
• Les personnes en autorité ne peuvent partager une chambre ou être seules dans une chambre d’hôtel avec un athlète, à moins que la personne en autorité soit le parent ou le tuteur légal de l’athlète;
• Les vérifications des chambres lors des nuitées doivent s’effectuer par deux personnes en autorité.


2- Les vestiaires et salles de réunion :


Toutes les interactions avec un athlète ne peuvent être réalisée dans une salle où il y a une attente raisonnable en matière de vie privée telle que
• Le vestiaire;
• La salle de réunion;
• Les salles de bain.

Une deuxième personne en autorité doit être présente pour toutes interactions nécessaires et pour s’assurer de pouvoir témoigner des faits et gestes devant les parents ou tuteurs de l’athlète. Dans le cas où, l’autre personne en autorité n’est pas présente ou interdite d’accès (par exemple, elle reçoit un carton rouge et elle est expulsée du stade), elle devrait toujours être disponible à l’extérieur (elle ne pourrait pas quitter les lieux par ses propres moyens et sans attendre l’équipe). Il est fortement recommandé de retarder l’entretien jusqu’au moment où la présence de la deuxième personne est possible.

3- Environnement d’entraînement et de compétition :

Ceci inclut avant, pendant et après les entraînements et les matchs :
• Une personne en autorité ne doit pas être seule avec un athlète avant ou après un match ou une pratique à moins qu’elle soit le parent ou le tuteur légal de cet athlète. Dans la situation où un athlète arrive à l’entraînement et sera seul avec la personne en autorité, cet athlète doit demander à son parent d’attendre avec lui l’arrivée :
a) D’une autre personne en autorité qui sera à la portée de la vue et de la voix de la première personne responsable;
b) Des autres athlètes.
• Les personnes en autorité donnant des instructions, démontrant des compétences ou dispensant des exercices ou des leçons à un athlète individuel doivent toujours le faire à la portée de la vue et de la voix d’une autre personne en autorité ou du parent de l’athlète.


4- Identité de genre :

Une personne en autorité qui interagit avec des athlètes devrait être du même sexe que les athlètes. Pour les équipes composées d’athlètes ayant une seule identité de genre, une personne du même sexe doit être disponible pour participer ou assister à chaque interaction. Pour les équipes composées d’athlètes avec plus d’une identité de genre, une personne en autorité de chaque sexe doit être présente pour participer à chaque interaction.

Partenaires

Mercedes Benz Laval
Face et Profile
Savi
Yannick Langlois
Nicholas Borne
Ray Khalil
Mercedes Benz Laval
Face et Profile
Savi
Yannick Langlois
Nicholas Borne
Ray Khalil

Social